Visiter Lisbonne
Marchés

Lisbonne apparaît à première vue comme une ville sans marchés alors que près d’une trentaine d’entre eux sont disséminés à travers la ville , souvent au cœur de quartiers peu fréquentés des touristes. Excepté deux marchés datant du 19e siècle (celui de et de la ), la plupart furent construits dans les années 1950, époque d’accroissement démographique et d’absence de supermarchés. La concurrence moderne des chaines de distribution et l’évolution des habitudes de consommation a failli les faire disparaître, jusqu’à ce qu’un sursaut récent change la donne : les marchés se sont adaptés (horaires élargis, produits plus divers) et/ou se réinventent (transformation pour le tourisme pour les plus centraux). Ainsi, de nombreux marchés municipaux ont retrouvé une certaine vitalité et il est agréable d'y flâner ou d'y faire ses emplettes. On y trouve toujours du poisson et de la viande, des fruits et légumes, parfois des plantes et des fleurs, ou encore de l’artisanat, et les plus ambitieux se sont orientés vers le gourmet (vin, thé, chocolat, huiles, confitures, épices, etc.)

Marché 31 de Janeiro

L’un des marchés les plus modernes de Lisbonne, à la façade revêtue de faïence colorée. Il est notamment reconnu pour la qualité et la variété de son poisson frais, merveilleux spectacle que toutes ces poissonnières qui écaillent en cœur. Les chefs des grands restaurants ne s’y trompent pas, qui viennent s’y ravitailler. On déjeune aussi excessivement bien dans la cantine attenante, ou même aux échoppes qui entourent la place. Le nom de ce marché relève d’un évènement régulièrement repris dans la toponymie portugaise : il s’agit du 1er mouvement révolutionnaire ayant tenté l’implantation d’un régime républicain le 31 janvier 1891, enthousiasmé par la proclamation d’une République au Brésil deux ans plus tôt.

mardi-samedi • 7h-14h • Rua Engenheiro Vieira da Silva [Saldanha]

Marché d'Arroios

Inauguré en 1942, il est classé d’intérêt culturel par la mairie locale, et a récemment rouvert ses portes après deux années de totale restauration. Il est désormais doté de quelques boutiques et restaurants, et a pour objectif d’amener l’agriculture dans la ville via une production hydroponique (hors-sol) sur le toit de l’édifice.

lundi-samedi • 7h-14h • Rua Ângela Pinto [Arroios]

Marché de Santa Clara

On peut y faire un saut au cours d’une promenade à la , et également en profiter pour découvrir les monuments d’envergure des environs (Panthéon et monastère de Saint Vincent). Inauguré en 1877, il s’agit du plus ancien marché de Lisbonne. Son activité étant désormais réduite à la portion congrue (restaurant et vitrine d’exposition pour divers créateurs), il vaut surtout pour son édifice caractéristique de « l’architecture du fer » de la 2e moitié du 19e siècle. Le Portugal vivait alors une période d’industrialisation et la technique pure s’appliquait à l’architecture. Afin de plaire au goût de tous, les œuvres étaient souvent enchâssées dans des constructions plus traditionnelles. A Lisbonne, les plus beaux exemples de cette architecture sont visibles dans la Baixa : gare du Rossio (structure métallique cachée derrière une façade manuéline) et ascenseur de Santa Justa.

lundi-samedi • 9h-19h • Campo de Santa Clara [Alfama]

Entièrement rénové il y a quelques années, il fut le premier marché à inaugurer le concept d’espace mêlant traditions et modernité. Selon nous, le résultat est plus qu’imparfait car la partie classique du marché est peu dynamique et le lieu s’est surtout transformé en zone de restauration branchée où l’on vient déjeuner, dîner ou prendre un verre, ce qui n’empêche pas d’y passer un bon moment. Les cuisines servies parlent d’elles-mêmes : sushis, fromages, hamburgers, pizzas, cocktails, fruits de mer, glacier, etc. Noter toutefois qu’il reste majoritairement fréquenté par des portugais, contrairement au marché de la Ribeira.

lundi-dimanche • 7h-? • Rua Coelho da Rocha [Campo de Ourique]

Le marché de la rive est le deuxième plus ancien de la ville, après celui de . Etant donné son emplacement privilégié sur les quais, il fut longtemps le principal marché de la capitale. Il est intéressant d’en faire le tour pour observer l’architecture d’époque et la grande coupole d’inspiration orientale. Sa surface s’est notablement réduite avec le rachat d’une partie du bâtiment par la société Time Out, qui en a fait un gigantesque espace de restauration branchée et internationale (dizaines de restaurants, bars, commerces, pour près de 800 places assises). Le lieu plaît généralement aux touristes mais garder à l’esprit qu’il n’a rien à voir avec la tradition portugaise. Peu de portugais y mettent d’ailleurs les pieds étant donnés les prix pratiqués et l’ambiance plutôt aseptisée.

lundi-samedi • 6h-14h • Avenida 24 de Julho [Cais do Sodré]