Visiter Lisbonne
Événements du moment

Seuls sont listés les événements liés à la tradition et à la culture portugaises. En complément, une liste plus éclectique est mise à jour sur notre page Facebook .

29-31 décembre 2019 • Passage à la nouvelle année

C’est dans la partie basse de la ville – Baixa – que se dérouleront la majorité des animations de cette fin d’année, notamment sur la Praça do Comercio, face au Tage, qui sera l’épicentre des activités : divers concerts (chanteurs portugais contemporains, musique classique), spectacle pyromusical le 31 décembre à minuit, etc.

8 décembre 2019 • Marie, reine du Portugal

Au-delà du dogme de l’Immaculée Conception, savoir que Marie fût couronnée reine, patronne et protectrice du Portugal en 1646 en remerciement de l’indépendance nationale retrouvée (cf. 1er décembre). Depuis lors, les rois ne portent plus la couronne, privilège qui échut à Marie. C’est ce jour qu’on installe traditionnellement le sapin de Noël.

6 décembre 2019 • Concert de Noël

S'accordant avec l'esthétique de la splendide église de São Roque, l'orchestre Orbis convie à un concert de Noël qui mêlera musique de chambre baroque à moderniste. Entrée gratuite : billet à retirer le jour-même de 10H à 21H au musée São Roque.

21H30 • Igreja de São Roque (Bairro Alto)

1-2 décembre 2019 • Marché de Noël de Campo Pequeno

Le Marché de Noël de Campo Pequeno prend de nouveau place dans les belles arènes de Lisbonne, pour promouvoir l’esprit des anciens marchés portugais. Les produits et articles présentés sont exclusivement d’origine portugaise ou fabriqués au Portugal : artisanat, céramique, alimentation fine & bio, décoration, arts plastiques, bijoux, livres. L’occasion de mieux connaître ce qui se fait dans le pays.

11H30-21H30 • Arènes de Campo Pequeno (station de métro du même nom)

1er décembre 2019 • Restauration de l’indépendance

Ce jour de 1640, après soixante ans d’occupation du pays par la Castille, les portugais se révoltent et assoient le duc de Bragance sur le trône, dont la dynastie règnera jusqu’à la fin de la monarchie (1910). Début d’un effort national, qui durera près de 30 ans, visant à bouter définitivement les espagnols hors des frontières. Il est intéressant de noter que la Catalogne s’est soulevée la même année. La monarchie espagnole faisant alors face à des difficultés financières et militaires ne put envisager de mener une guerre sur deux fronts et fit le choix de reprendre la Catalogne, notamment pour éviter une incursion française : erreur fatale car la Catalogne résista alors que le Portugal n’aurait jamais pu faire face à une invasion immédiate. D'où l'on saisit mieux certaines vélléités catalanes d'actualité.

11 novembre 2019 • Fête de São Martinho

« Le jour de Saint Martin, feu, châtaignes et vin » énonce le dicton populaire. Les diverses commémorations en l'honneur de ce Saint généreux réchauffent le cœur et font oublier la fraîcheur qui déjà se fait sentir.

Principal artisan de la christianisation de la Gaule, Martin de Tours est un saint très français, protecteur des Francs sous Clovis. Sa cape fût une relique si célèbre qu’elle est à l’origine du mot « chapelle » – endroit où l'on gardait la « c(h)ape » du saint qui était portée en bannière durant les batailles – et du mot « Capet » – nom de la dynastie des Rois de France, dont le premier roi portugais Afonso Henrique est un descendant.

1er novembre 2019 • Anniversaire du grand séisme

Le 1er novembre 1755, jour symbolique de la Toussaint, un cataclysme scindait l'histoire portugaise en deux : un tremblement de terre d'une violence prodigieuse, suivi d'un terrible raz de marée et d'incendies incontrôlables, anéantirent Lisbonne dans sa quasi-totalité. Hors du Portugal, l'événement est aujourd'hui oublié alors qu’il avait à l'époque suscité des réactions émues aux quatre coins de l'Europe. C’est ainsi que Voltaire l’évoqua dans son fameux poème sur le désastre de Lisbonne puis dans Candide.

10 octobre 2019 • Corrida de Gala à l'ancienne

La saison de tauromachie se clôt par l’habituelle Corrida de Gala à l’ancienne : un cortège historique évocateur des touradas royales du 18e siècle aura lieu avant la corrida proprement dite, à laquelle participeront six cavaliers et six imposants taureaux. Savoir que la Tourada, la corrida portugaise, diffère de l’espagnole : elle se pratique essentiellement à cheval et se termine par l’impressionnante pega – tentative d'immobilisation du taureau par une cordée d’hommes (les fameux forcados) ; il n’y a pas de mise à mort publique du taureau (uniquement un simulacre lorsque le torero est à pied).

21H45 • Arènes de Campo Pequeno

5 octobre 2019 • Anniversaire de la République

Le 5 octobre 1910, un coup d’état met fin à la monarchie constitutionnelle et proclame la république portugaise. Deux ans plus tôt, le roi et le prince héritier étaient assassinés sur la Praça do Comercio. La rupture fut radicale et violente (changement de monnaie, drapeau, hymne, noms de rues, etc. ; attaques tous azimuts contre l'Eglise), mais surtout chaotique, politiquement (en 16 ans : 52 gouvernements, 8 présidents dont 1 assassiné et 2 exilés, 8 parlements, 11 dictatures, plus de 300 attentats...) et économiquement (inflation, déficit public, misère du peuple, émigration massive) : elle se solda sans grande surprise par l’avènement d’une dictature militaire en 1926. Ce pourquoi les commémorations se font discrètes.